Mois de la Photo à Paris 2012

François Fontaine

Silenzio, mémoires de cinéma

08 novembre 2012 - 22 décembre 2012

A Galerie

12, rue Léonce-Reynaud, 16e.

www.a-galerie.fr


Métro : Alma Marceau
Du lundi au samedi : 11h – 13h et 15h – 19h
Entrée libre


Plan sur Google maps Ajouter à ma sélection

François Fontaine, L’Etau. © François Fontaine / Agence VU'

La mémoire ne filme pas, la mémoire photographie.
Milan Kundera, L’Immortalité

Voici un essai photographique sur le cinéma, à partir d’images des années 1940 à aujourd’hui, puisées dans des films couleur réalisés par des cinéastes français et étrangers dont les productions emblématiques se distinguent par la magie des lumières, l’élégance des décors et la beauté des interprètes.

Ces images de films sont extraites de leur support originel et détournées de leur contexte initial. Lorsqu’elles sont montrées comme des photographies, elles font naître des émotions et des interrogations
qui suscitent analyses et réflexions sur la mémoire, le rêve et le fantasme.

Les genres, les histoires, les époques s’interpénètrent et se confondent dans ces images qui se font écho et sont les témoins silencieux du désir et de la peur. Parce qu’elles appartiennent à la mémoire collective du cinéma, elles fonctionnent à la manière de la petite madeleine de Proust et font ressurgir du passé des émotions que le spectateur avait cru enfouies
à jamais. Intemporelles, ces images semblent surgir de l’inconscient ; floues, bougées, en mouvement dans leur fixité même, elles renvoient au monde confus du souvenir. Mentales, troubles et troublantes, elles questionnent le regard autant que l’esprit. Elles nous attirent et leur langage sensuel, nostalgique et universel nous hypnotisent.
François Fontaine


Commissariat : Arnaud Adida