Mois de la Photo à Paris 2012

Small Is Infinite

Mark Klett & Byron Wolfe et Matt Wilson

07 novembre 2012 - 21 décembre 2012

Galerie Tagomago

4, villa Ballu (Entrée par le 23 rue Ballu) , 9e.

www.tagomago.com

Tel.: +33 1 42 81 53 95


Du mardi au vendredi de 13 h 30 à 19 h 30 et sur RDV.
Les samedis de 14 h à 19h 00


Plan sur Google maps Ajouter à ma sélection

© Matt Wilson, Untitled Texas 2011

Mark Klett & Byron Wolfe et Matt Wilson ont élu comme territoire photographique les États-Unis. Après les nombreux photographes qui ont si bien raconté ce pays, ils s’y sont à leur tour immergés pour nous dévoiler au travers d’images simples et familières leurs voyages et leurs errances. À contre-courant d’une tendance actuelle qui privilégie les formats souvent très grands, ils recourent à un langage modeste, proposent des images de petites dimensions et nous invitent à des souvenirs visuels remplis d’instants d’insouciance, de légèreté et de contemplation.
La narration, le chromatisme et surtout les formats de Matt Wilson révèlent un univers poétique et troublant. C’est en Europe qu’il a réalisé ses premières images déjà empreintes de romantisme, rappelant des ambiances cinématographiques ou les peintures flamandes. Untitled constitue un work in progress sur le grand Ouest des États-Unis : depuis 2011, l’artiste y travaille régulièrement, revenant sur certains lieux. La poésie de ce travail provient du petit format, mais aussi du traitement chromatique, du sfumato, du recours à une lumière brute et d’un cadrage qui semble le fruit du hasard. De chaque espace photographié il nous raconte une part de l’histoire. Et chaque image invite à une nouvelle lecture de l’Amérique que l’on croyait pourtant connaître. En photographiant instinctivement, dans une grande proximité avec la nature et l’homme, Matt Wilson nous offre une vision intimiste et humaniste de cet infiniment grand.

Le travail de Mark Klett & Byron Wolfe trouve également son point de départ dans l’errance et la narration tirée de l’histoire visuelle d’un territoire. Klett et Wolfe vivent depuis plus de vingt ans dans l’Arizona dont ils parcourent les terres à la recherche des images des missions photographiques du xixe siècle. Ils ont commencé par produire des tirages de plusieurs mètres reprenant le panorama de San Francisco cent ans après les clichés de l’effroyable tremblement de terre de 1906, ou celui de Point Sublime d’après une gravure topographique du xixe siècle. Revealing Territory, série commencée dans les années 1980, annonce leur passion pour les hommes et les histoires du Grand Ouest. La rephotographie du Grand Canyon est le thème le plus travaillé et abouti. Pour Charting the Canyon, ils reproduisent ces grands espaces dans des formats chaque fois plus petits : le contraste entre l’espace et le format adopté renforce la vision d’immensité. Ils intègrent des cartes postales du Grand Canyon des années 1960-1970 dans de petites photographies reprenant le même paysage. Les couleurs saturées des années 1960-1970 et les sujets pleins d’humour augmentent cette vision décalée et personnelle. Leurs images pleines d’humanité et de simplicité nous sont familières, comme le sont celles de l’enfance qu’on croyait avoir oubliées. Cette attachante narration nous offre de l’Amérique une vision profondément subjective.


Commissariat : Julie Watier Le Borgne