Mois de la Photo à Paris 2012

1975 : Quand la Nouvelle Photographie s'éveilla !

Les années Contrejour dans le 14e

Dominique Isserman, Bernard Just, Pierre Le Gall, Christian Kempf, Eddie Kuligowski, Claude Nori, Alain-Gilles Bastide, Claude Van Degryse, Roland Laboye, Gérard Dupuy, Patrick Chapuis, Alain Dister, Bernard Descamps, Christian Sarramon, Guy Le Querrec, Jean Louis Beaudequin, Yan Morvan, Monique Tirouflet, Roger Vulliez, Bernard Plossu, Franck Fournier, Ian Patrick, Francis Jalain, Mireille Dupuis, Arnaud Claass.

02 novembre 2012 - 14 novembre 2012

Galerie du Montparnasse

55, rue du Montparnasse, 14e.

Tel.: +33 1 53 90 66 09


Métro : Vavin ou Montparnasse
Du mardi au samedi : 16 h 30 – 20 h
Dimanche : 15 h – 18 h 30
Entrée libre


Plan sur Google maps Ajouter à ma sélection

© Eddie Kuligowski

Rue de l’Ouest dans le 14e arrondissement de Paris, entre la pointe sud de la rue Daguerre et de la rue Niepce, l’apparition de Contrejour, à la fois journal alternatif, maison d’édition et galerie dédiée aux jeunes photographes, constitua l’incontestable événement de la saison 1975-1976.

En 1976, Claude Nori, l’animateur du collectif, eut l’idée de regrouper pour la première fois sous le?titre “Photo actuelle en France”, dans un livre et une exposition à la galerie, les travaux de ces “enfants?de Mai 1968 et de Niepce*” qui avaient placé la photographie au centre de leurs intérêts comme moyen d’expression, de libération identitaire, d’engagement politique et d’une certaine philosophie de l’existence. L’expérience renouvelée en 1978 et 1980 permit de consolider les bases de ce qu’on appela plus tard la photographie créative.?

Venant de tous les horizons, les photographes sélectionnés revendiquaient leur attachement au noir et blanc pour la part d’interprétation qu’il procurait face au réel et les nombreuses manipulations qu’il permettait au laboratoire. Ils abordaient le reportage sur le thème de la ville, du paysage au sens large,? de la vie quotidienne, centrée sur l’humain, les voyages et les rencontres inattendues. En écho, d’autres s’essayaient dans la recherche en s’interrogeant eux-mêmes à travers l’autoportrait, le corps, ?la sexualité, n’hésitant plus à déstructurer l’image afin de provoquer des chocs visuels.

L’exposition regroupe des vintages de la collection Claude Nori et restitue le sentiment de fraîcheur?et de découverte de cette décennie où le champ?de la photographie était encore vierge et grand ouvert, en dehors de toute considération spéculative, et permettait d’apprécier les premières œuvres de photographes aujourd’hui célèbres.?

Photographies de Christian Kempf, Roland Laboye, Gérard Dupuy, Patrick Chapuis, Alain Dister, Bernard Descamps, Christian Sarramon, Guy Le Querrec, Jean- Louis Beaudequin, Yan Morvan, Monique Tirouflet, Roger Vulliez, Bernard Plossu, Franck Fournier,?Ian Patrick, Francis Jalain, Mireille Dupuis, Eddie Kuligowski, Claude Nori, Alain-Gilles Bastide, Claude Batho, François Gilson, Marc Giloux, Olivier Perdrix, Nicole Métayer, Philippe Salaun, Yves Guillot, Jean-Philippe Léotard, Michel Thersiquel, Bernard Just, Alain Dister...

* L’expression est du critique et poète André Laude dans Les Nouvelles littéraires, juillet 1976.

Commissariat : Alain-Gilles Bastide