Logo Maison Européenne de la Photographie Paris
Mois de la Photo à Paris Novembre 2010 Berlin Brastislava Luxembourg Moscou Paris Rome Vienne
Ajouter à ma sélection Imprimer Voir sur le plan

Herbert List

Photographies 1930-1970

03 November 2010 - 30 November 2010

Goethe Institut

www.paris.goethe.org

17 avenue d’Iéna, 16e.

Tel.: +33 01 44 43 92 30

Mº : Iéna.
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 21h, le samedi de 9h à 14h.
Entrée libre.

© Herbert List

Cette rétrospective retrace quarante ans du travail photographique d’Herbert List et réunit une centaine d’œuvres dont les principaux thèmes sont le surréalisme en Grèce, les ruines de Munich, Des vieux et des seuls, les notices italiennes ou les portraits d’artistes. L’exposition est accompagnée du film Herbert List – le photographe de la tranquillité magique de Reiner Holzemer.
Pour se former à l’entreprise familiale de négoce en café, List entreprend des voyages en Amérique du Sud et réalise alors ses premiers clichés, avec une chambre grand format. Encouragé par Andreas Feiniger, il devient vraiment photographe en 1930. Sous la pression des lois nazies, il quitte l’Allemagne dès 1936 et s’installe comme photographe à Londres, Paris, puis Athènes. Son projet de livre Lumière sur la Grèce est interrompu par l’invasion de la Grèce parles troupes allemandes en 1941 et ne verra le jour qu’en 1953, à Munich où il s’installe, la guerre terminée. Parallèlement, il travaille avec des agences photo internationales, qui distribuent ses clichés à divers journaux. Il réalise un reportage sur les destructions de Munich, produisant des images surréalistes inspirées des ruines de temps grecs. En 1950, il retourne en Grèce dont il parcourt le Nord, jusqu’au mont Athos.
Son langage photographique se modifie dans les années 1950, quand List se concentre désormais sur l’observation des gens. En 1952, il intègre l’agence Magnum et fait le portrait de personnalités et d’artistes, en Allemagne, en France, en Italie, en Espagne et en Grèce (notamment Melina Mercouri, Ghika et Tsarouchis).
Seuls certains de ses recueils de photographies ont été publiés. En 1962, il réalise son dernier grand projet, un essai photographique sur Naples, en collaboration avec le réalisateur Vittorio de Sica. Il consacre les dernières années de sa vie à la constitution d’une collection de dessins italiens de la Renaissance et meurt à Munich en 1975.
Son héritage, photographie est géré par Michael Scheler (Hambourg) et par le département de la Photographie du Stadtmuseum de Munich.