Logo Maison Européenne de la Photographie Paris
Mois de la Photo à Paris Novembre 2010 Berlin Brastislava Luxembourg Moscou Paris Rome Vienne
Ajouter à ma sélection Imprimer Voir sur le plan

Thibaut Cuisset

Campagne française – Fragments

21 October 2010 - 21 November 2010

Institut de France, Académie des Beaux-Arts

www.academie-des-beaux-arts.fr

27 quai de Conty, 6e.

Tel.: +33 01 44 41 43 20

Mº: Odéon ou Pont-Neuf.
Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h.
Fermé le 17 novembre.
Entrée libre.

© Thibaut Cuisset. Courtesy Galerie Les Filles du Calvaire, Paris.

Depuis plus de vingt ans, Thibaut Cuisset se consacre à travers la photographie aux problématiques liées au paysage, à l’environnement et à la notion de territoire. Son travail photographique s’est déployé à travers le monde : Maroc, Venezuela, Australie, Italie, Andalousie, Suisse, Japon, Namibie, Islande, Russie, Syrie, Bretagne, Pays de Loire ou Normandie.
Son travail consiste en une véritable expérience d’imprégnation organisée autour de l’observation d’une région ou d’un pays, en prenant le temps de capter “l’esprit des lieux” dans ce qu’il a de moins claironnant et en sondant le paysage dans ses plis les plus profonds. Comme l’exprime Thibaut Cuisset : “En articulant le plus précisément possible un sujet, une lumière et des couleurs, c’est par un travail d’élimination et d’épure que je cherche à représenter de façon discrète mais puissante l’essence du paysage où ni l’anecdote, ni l’exotisme, le pittoresque ou le pathos n’ont leur place.” S’appuyant sur des couleurs douces et retenues, le photographe montre que le territoire n’a rien de figé mais qu’il est le résultat de l’histoire et d’interventions multiples. Et si d’un pays à l’autre et, par conséquent, d’une série à une autre, des équivalences se remarquent et peut-être même une typologie des lieux s’ébauche, il reste que chaque série, évidemment portée par la constance d’un même regard, émet une sonorité ou une tonalité particulière.
A l’heure d’une consommation accélérée du paysage que l’on perçoit avec l’exotisme ou la catastrophe comme argument, c’est dans son propre terreau que, plus tranquillement, Thibaut Cuisset cherche à creuser. Dans ses derniers travaux réalisés en 2010, récompensés par le Prix de photographie de l’Académie des beaux-arts – Marc Ladreit de Lacharrière, il tente ainsi d’affirmer la singularité de la campagne française par un regard dénué de patriotisme ou de nostalgie, en choisissant d’observer plutôt des contrées peu étudiées. Une vision s’impose doucement avec une simplicité pourtant pas si éloignée de la grandeur des paysages de sa série Le Dehors Absolu sur l’Islande ou la Namibie. En effet, ses images étonnent, par leur beauté bien sûr, mais également par la vie qui les habite et qui participe à cette grande diversité du paysage français.
Tous ces paysages sont le fruit d’un façonnement perpétuel, que l’artiste tente de citer, d’authentifier comme un pur effet du temps en traitant le plus justement possible leurs équilibres et leurs bouleversements.

Exposition organisée dans le cadre du Prix de photographie de l’Académie des beaux-arts – Marc Ladreit de Lacharrière. Ce prix a été fondé en 2007 à l’initiative de Marc Ladreit de Lacharrière et vise à encourager un photographe français ou résidant en France à mener un projet personnel pendant un an. Le Prix comprend l’octroi d’une bourse et l’organisation d’une exposition au Palais de l’Institut de France. Il récompense depuis 2007 des photographes de talent à l’instar de Malik Nejmi en 2007 pour son projet L’Ombre de l’enfance, Jean-François Spricigo en 2008 pour anima et Thibaut Cuisset en 2009 pour Campagne française/Fragments.